Réunion préparatoire des membres de la société civile de l’Afrique de l’Ouest et du Centre à la rencontre de haut niveau pour mettre fin au mariage des enfants le 22 octobre 2017

En vue de préparer la réunion de Haut Niveau pour mettre fin au mariage des enfants, les organisations de la société civile de L’Afrique de L’ouest et du Centre se sont réunies à L’Hotel ONOMO sur l’initiative de Girls Not Brides pour préparer la voix de la société civile. Cette réunion a consisté à l’identification et au partage des principes directeurs de la société civile regroupée autour du partenariat mondial Girls Not Brides mais aussi des recommandations en partant de l’analyse des différentes causes qui expliquent la prévalence du mariage des enfants et l’identification des solutions que la société civile propose pour lutter contre ce problème. Des recommandations ont été… Read More

Continue Reading

Célébration ce 20 novembre de la Journée Internationale des Droits de l’Enfant : 20 Organisations de la Société Civile sénégalaise partagent un document de position sur les violences faites aux enfants

Zéro violence dans nos familles, zéro violence dans nos daaras, zéro enfant dans nos rues ! 20 Organisations de la Société Civile sénégalaise se sont alliées pour adresser un Document de Position contre les violences faites aux enfants des rues, au Président de la République, S.E. Monsieur Macky SALL. Signataires du document de position : Agence d’Aide à la Coopération Technique et au Développement (ACTED) Action pour le Développement de l’Afrique (ADA) Action Enfance Sénégal, Association Jeunesse Espoir (AJE) Association des Juristes Sénégalaises (AJS) Cadre d’Appui à l’Initiative Nationale en faveur des Talibés (CAINT) Collectif Stop Mendicité, Connexion Sans Frontière (CSF) Empire des enfants ENDA Jeunesse Action Futur Au Présent (FAP) Jeunesse… Read More

Continue Reading

COMMUNIQUE DE PRESSE: Non respect de la parité Homme-Femme à l’Assemblée Nationale

L’Association des Juristes Sénégalaises dénonce  la violation flagrante de la  loi n° 2010-11 du 28 mai 2010 portant parité absolue homme femme dans les instances électives et semi électives et de son décret d’application lors de l’installation du bureau de l’Assemblée nationale. L’AJS déplore fortement cette non-conformité à la  loi  et invite au respect de la parité au moment de la mise en place des commissions de travail de l’Institution parlementaire. L’AJS lance un appel solennel pour l’application des lois de la République, seul  gage de l’État de droit. Fait à Dakar le 19 Septembre 2017 

Continue Reading