En Afrique, la question des droits des femmes a toujours été au cœur des préoccupations des dirigeants. Ce qui explique l’adoption d’un certain nombre d’instruments qui visent à promouvoir les droits des femmes. Parmi ces textes figure le Protocole à la charte africaine des droits de l’homme et des peuples relatifs aux droits des femmes (PCADHP) qui occupe une place de choix dans l’arsenal juridique.

En effet, le PCADHP est adopté par l’Union Africaine (UA) lors de son deuxième sommet tenu le 11 juillet 2003 à Maputo en Mozambique.  Il est entré en vigueur le 25 novembre 2005 après avoir été ratifié par 15 États membres de l’UA.

Il est considéré comme un texte novateur qui vient compléter et renforcer la charte africaine des droits de l’homme et des peuples. Cet instrument consacre une pluralité et droits déjà reconnu par des conventions comme la CEDEF. Mais, il a la particularité de   prendre en compte la spécificité des femmes africaines en insistant sur certains aspects comme : l’héritage des veuves, le droit de propriété et les droits reproductifs des femmes. Malgré son caractère contraignant, la question de son effectivité se pose avec acuité dans plusieurs pays. 

Préoccupée par l’effectivité des droits consacrés par le protocole de Maputo, l’Association des femmes juristes (AJS) décidé de célébrer le quinzième anniversaire du protocole de Maputo sur le thème suivant : « Droits garantis par le protocole de Maputo : regards sur les avancées et les défis».

L’objectif principal est de contribuer à la mise en œuvre du Protocole de Maputo

Il s’agira spécifiquement de :

  • Célébrer le quinzième anniversaire du Protocole
  • Passer en revue le niveau de mise en œuvre des droits consacrés par le protocole ;
  • Identifier les obstacles à la mise en œuvre de ce texte 

    Cette rencontre réunira les membres de l’AJS, le gouvernement, les parlementaires, les organisations de defense et de promotion des droits des femmes, les medias et les partenaires techniques et financiers.

    Les sous-thèmes suivants seront abordés lors de ce diner débat:
    – Sous-theme 1 : Des droits civils aux droits politiques
    – Sous-theme 2 : Des droits sociaux aux droits economiques
    – Sous-theme 3 : Focus sur la santé de la reproduction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *