Sur invitation de l’OMS, l’AJS par le biais de sa chargée de communication a participé à l’atelier régional   pour le renforcement des capacités des pays sur l’article 14,2(c) du protocole de MAPUTO organisé par  le bureau régional de l’OMS s’est tenue du 16 au 17 Novembre 2017 au Burkina Faso..

La delegation Sénégalaise était composée de Madame Amy Sakho(AJS), Mme Adama SANOKHO(DSME), Docteur Eugenie Siga Niane(OMS)

Ont pris part à cette importante rencontre, 26 participants  venant des  8 pays (Benin, Burkina Faso, Cote d’Ivoire, Gabon, Cameroun, RDC, Sénégal, Togo), les partenaires de mise en œuvre comme Population Council, MSI, IPPF, Médecin du monde France, AmplifyChange.

Le profil des participants étaient des représentants du Ministère de la Santé (les responsables de la santé maternelle),  du Ministère de la justice, les ONG de droit et de politique en matière d’avortement, lesreprésentants des commissions des droits de l’homme et les points focaux Santé Familiale des bureaux pays de l’OMS.

Cet atelier avait pour objectifs :

    1. Renforcer les capacités des pays sur l’utilisation de la base de données pour générer les profils des pays et faire des comparaisons intra et inter régionales par pays des lois, des politiques, des normes et des lignes directrices sur la santé
    2. Identifier les obstacles liés à la fois aux grandes réformes de la politique globale et à la réussite de l’avortement sécuritaire
    3. Partager les expériences sur la mise en œuvre sur les lois, politiques, normes et lignes directrices sur l’avortement, en particulier sur l’article du 142(c) du protocole de Maputo
    4. Identifier des recherches, politiques et des possibilités programmatiques propres aux pays qui peuvent aboutir à des réformes politiques progressives.

Cet atelier s’est déroulé autour de 3 points essentiels notamment

  • Aperçu sur les lois régissant l’avortement en vigueur dans les pays et les limites d’âge gestationnel pour l’avortement,
  • Discussion sur les Régimes légaux sur l’avortement et les «  barrières à l’avortement sécurisé 
  • Présentation des plans d’actions des pays

Recommandations :

  •  Pays
    • Restitution
    • Finalisation des plans d’action pays – Mise en œuvre
    • Identification des principaux détenteurs d’enjeux et partenaires de mise en œuvre
    • Mise en place d’une task force
    • Analyse situationnelle
    • Information (campagnes de sensibilisation)
    • Plaidoyer
    • Renforcement de compétences (formations et implication des autres partenaires)
    • Revue des directives nationales et autres documents, et mise à jour si nécessaire
    • Réunions régulières de suivi (groupe de travail)
    • Suivi des progrès
    • Documentation et partage des bonnes pratiques
  • OMS/AFRO et HQ
    • dissémination des outils et directives
  • OMS/AFRO et HQ et autres partenaires
    •  appui aux pays et suivi des progrès

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *